21 juin 2021

Rencontre avec Josh Richards : star de Tiktok et CSO de Triller

À 18 ANS, JOSH RICHARDS EST DÉJÀ UNE FORCE DES MÉDIAS SOCIAUX SUR LAQUELLE IL FAUT COMPTER

Josh Richards a commencé son voyage sur les médias sociaux à l'âge de 14 ans sur musical.ly. Depuis, il a accumulé 24 millions de followers sur TikTok, 7,4 millions de followers sur Instagram et 2,45 millions de followers sur YouTube avec un contenu centré sur la danse et le théâtre.

Aujourd'hui, la star des médias sociaux vise encore plus haut puisqu'il cherche à devenir un investisseur, un influenceur et un philanthrope de premier plan. Découvrez le point de vue de Josh sur le jeu des médias sociaux et ses projets pour aller de l'avant.

Lorsque Musical.ly est devenu TikTok, vous vous êtes lancé le défi d'atteindre 10 000 followers avant la fin de l'été. Vous avez réussi à faire plus que le double. Qu'est-ce qui vous a donné la confiance nécessaire pour vous fixer des objectifs aussi élevés ?

La beauté des médias sociaux, c'est qu'ils offrent une plateforme à tous ceux qui s'investissent et créent un contenu amusant et attrayant.

Je savais que c'était possible et grâce à l'algorithme unique de TikTok, l'authenticité est récompensée à un rythme exponentiel.

En tant que CSO de Triller, comment différencier la monétisation sur Triller de celle sur TikTok ?

Dans l'ensemble, Triller donne la priorité aux artistes et aux créateurs grâce aux partenariats de la plateforme et à son engagement envers l'expérience utilisateur et le produit.

Vous avez créé votre propre entreprise de vente de produits dérivés du hockey alors que vous n'étiez qu'un enfant. Depuis, vous gagnez de l'argent avec vos idées. Quelles compétences vous ont permis de faire passer vos passions au niveau supérieur ?

J'ai toujours eu l'esprit d'entreprise, mais ma portée sociale m'a permis de suivre mes passions en soutenant les entreprises auxquelles je crois et en créant des marques auxquelles je crois.

Décrivez votre personnage Triller en trois mots :

Authentique, créative, passionnée de musique.

En tant qu'ancien membre de la maison OG Sway, quelle est la plus grande idée fausse sur les maisons de créateurs ?

La plus grande idée fausse est que toutes les maisons de créateurs ne sont que des maisons de fête.

Le reste des gars et moi-même sommes debout à 8 heures du matin et nous téléphonons tous les jours pour discuter de nos investissements en cours et travailler sur nos entreprises. Nous sommes toujours en contact avec de nouvelles personnes pour développer nos marques et les affaires sont notre priorité.

En tant qu'influenceur, comment décidez-vous des marques avec lesquelles vous souhaitez vous associer ? Quelles sont les valeurs les plus importantes pour vous dans un partenariat avec une marque ?

Je suis vraiment intéressée par les partenariats avec des marques qui ont une composante caritative et qui sont socialement conscientes, c'est pourquoi je suis devenue cofondatrice de Dog for Dog, une entreprise de friandises pour chiens qui fait don de nourriture pour chiens à des refuges pour chaque achat effectué.

Je me suis également associée à la société d'Ellen Degeneres, UnHide. Chaque achat de couvertures en fausse fourrure UnHide est reversé à la Humane Society.

Vous avez déjà mentionné que vous considérez le fait de redonner à votre communauté comme une responsabilité éthique. Qu'avez-vous fait pour y contribuer jusqu'à présent, et comment espérez-vous le faire à l'avenir ?

Pendant les dernières fêtes de fin d'année, j'ai fait équipe avec Chipotle et ma société, Unhide, pour distribuer des repas et des couvertures à certains sans-abri de Los Angeles.

J'ai hâte de développer ma plateforme afin de pouvoir continuer à donner de plus en plus.

Dans quelle mesure essayez-vous de rendre votre contenu libre ? Est-ce que c'est aussi simple que de penser à une idée et de la lancer ou est-ce qu'il y a plus de planification ?

C'est un mélange des deux.

Je m'assure d'être toujours active et de poster du contenu en permanence, mais j'aime aussi être créative et réfléchir à des idées et des sketches. C'est une question d'équilibre !

Comment votre contenu vidéo court a-t-il évolué au cours des trois dernières années ? Les choses qui fonctionnaient il y a trois ans fonctionnent-elles encore aujourd'hui ou vous adaptez-vous constamment ?

Au fur et à mesure que ma plateforme s'est développée, j'ai pu commencer à créer et à partager le contenu que je voulais vraiment que mes fans voient.

À mes débuts, j'avais parfois l'impression d'être enfermée dans une boîte et d'être obligée de créer du contenu qui ne me semblait pas authentique. Maintenant, je suis capable d'être moi-même.

Share this article: